aurier

Un week end de Ligue 1 riche en émotions! En particulier samedi soir ou l'on peut presque parler de festival de buts. Cela avait pourtant commencé très mollement avec la deuxième victoire de Courbis avec Rennes, une nouvelle fois grâce à un csc, et un PSG très remanié qui a concédé le nul au Parc. Paris a hélas fait la une malgré lui avec la surréaliste vidéo d'Aurier avec lequel on ne sera pas tendre.

La bonne affaire du week-end est en réalité pour Lyon, large vainqueur de Caen dont la hipe est clairement de l'histoire ancienne. Au classement, les lyonnais reviennent à 7 points de la seconde place, qui était l'objectif du début de saison. Il y a encore un mois, cela semblait impensable mais il suffit de 3 victoires consécutives dans un championnat de niveau très moyen pour se relancer. Surtout, ils y mettent la manière. Ce qui laisse entrevoir une issue plus que réjouissante pour la fin de saison. Leur cible, Monaco, a obtenu un nul inespéré sur la pelouse de Sainté. Un Subasic retrouvé et un but de raccroc ont permis de prendre un point chez un concurrent direct. Mais nul doute que des prestations comme celle ci n'aboutiront pas toujours sur un miracle. Pour les verts, les prestations séduisantes s'enchainent et les recrues donnent pleinement satisfaction. De très bonne augure à quelques jours de leur retour en C3.

L'équipe dont personne de se préoccupe mais qui pourrait bien finir en trombe est Nantes. Leur prestation face à des lorientais qui vivent une spirale inverse, fut très convaincante. Un collectif qui se trouve, qui joue et que personne ne soupçonnait: voila la recette du succès. 

Dans le bas du tableau, la charette semble enfin se dessiner. Si c'est cuit pour Troyes depuis longtemps, Toulouse compte désormais 8 points de retard sur Reims, premier non relégable. Arribagé lui même semble résigné et cela n'est pas bon signe. La gestion catastrophique du président Sadran, étrangement discret depuis des mois mène le club à sa perte comme beaucoup s'en doutait. Le troisième compagnon de galère est de nouveau le Gaz qui replonge dangereusement après avoir été l'équipe imbattable de décembre. 

Nous faisons donc très court pour en venir à l'"évènement" du week-end, à savoir la sortie de Serge Aurier. On vous remet le contexte: session live du latéral parisien sur un réseau social dont nous avons oublié le nom mais qui s'offre une pub monstre. Les gens lui posent des questions par messagerie instantanée et le joueur répond. Aurier n'était pas seul puisqu'un ami l'accompagnait qui semblait fumer une chicha. Après avoir insulté les marseillais d'"enculés", délivré un festival de langage racailleux... Un internaute lui demande pour résumer ce qu'il pense de son entraineur. "C'est une fiotte" dit il. Le supposé mauvais niveau de Sirigu, Ibra "qui ne sait pas d'ùu il (Aurier) vient"... Cette performance est surréaliste. Comment un joueur qui comme dit Galtier n'était rien avant son arrivée au PSG, peut il se permettre de tenir de tels propos??? Sa connerie est elle si immense pour qu'il n'ait pas pensé que cela allait être repris? Quand la Rédac a appris l'affaire, un de nous pensait que c'était volontaire tellement c'était gros. Le joueur a été mis à pied. Il ne sera donc pas viré. On en vient là au problème de l'institution PSG. Dans beaucoup d'autres clubs, il aurait sans doute été viré sur le champs. Mais la pire sanction sera sans doute d'assumer ses paroles dans les semaines à venir au sein du vestiaire et de ses cadres. S'il n'est pas de cela, Aurier a cependant le statut d'indispensable sur le terrain. C'est ce qui le sauve. Au delà de ça, on en vient encore une fois au problème de l'entourage des joueurs car l'ensemble de cette session internet était loin de respirer l'intelligence.

Le PSG préparait son échéance eurpéenne dans la tranquilité et avec le statut de favori. Cette histoire peut tout foutre en l'air et le club ne lui pardonnera pas. 

 

Pour débattre ou simplement pour nous soutenir, rejoignez nous sur notre page facebook: http://www.facebook.com/laredacdufoot

Suivez nous également sur Twitter @LaRedacduFoot

Crédit photo: metronews.fr

La Rédac du Foot

JL